Vous êtes ici

Actualités
Mobilité
Un « Hackcélérathon » pour des projets innovants
Lundi 9 Avril 2018 à 13 h 41

Une cinquantaine d’experts, d’étudiants, d’usagers et de représentants de services publics se sont réunis le temps d’un week-end pour imaginer des solutions dans le but d’améliorer le déplacement  des Lotois. L’« Hackcélérathon », organisé par Le Préfet du Lot, en partenariat notamment avec le Département du Lot, s’est déroulé les 6, 7 et 8 avril 2018 à Auzole (Saint-Pierre-Lafeuille). Le Lot, comme de nombreux territoires ruraux, est concerné par les problématiques liées aux transports et à la mobilité. Aussi, l’objectif de cet événement consistait à faciliter la rencontre des acteurs locaux impliqués dans la recherche de réponses et d’accélérer la réalisation des projets les plus prometteurs.

Le concept ? Créer des équipes autour des porteurs de projets locaux, les amener à réfléchir de manière innovante et collaborative. Il s’agissait là, de donner un coup d’accélérateur aux projets.

Au total, six porteurs de projets, six solutions :

  • partage de véhicules
  • covoiturage électrique domicile-travail
  • auto-stop organisé
  • vente de véhicules à bas prix
  • plateforme de covoiturage rural de proximité
  • véhicule autonome léger sur rail

Le jury, composé de Jérôme Filippini (Préfet du Lot), Serge Rigal (Président du Département du Lot), Jean-Marc Vayssouze-Faure (Président du Grand Cahors), Serge Bladinières (président de la communauté de communes vallée du Lot et du vignoble), Béatrice Vauday (Présidente ECOSYST'M), Christophe Russ (Commissriat général à l'égalité des territoires - Massif central), Murielle Henry-Tchissambou (directrice de Pôle emploi), Ahmed Taha (directeur Mission locale), Mélissa Deleron (Direction interministérielle de la transformation publique), Philippe Roesch (secrétaire général adjoin aux affaires régionales et européennes ) et Eric Le Breton (Maître de conférences université Rennes) ne s’est pas positionné en faveur d’un seul projet mais des cinq premiers projets (cités ci-dessus). En effet, ces solutions bien que chacune spécifique, leur ont paru surtout complémentaires.

L’aventure ne s’arrête pas là

Les cinq porteurs de projets vont bénéficier d’un accompagnement et de conseils pour leur permettre de développer leur solution. L’ambition est de faire le lien entre ces différents projets et de les inscrire dans la démarche Carte Blanche pour les services publics.

Grâce à ces journées, les participants ont également eu l’opportunité de développer leur réseau, de rencontrer des partenaires et peut-être même de futurs collaborateurs.

Le Département du Lot a pour ambition d'attirer de nouveaux actifs et de nouvelles activités en rendant le territoire plus accueillant et attractif, afin de construire son avenir (développement économique, offre de services homogène sur le territoire…). La question de la mobilité fait partie des enjeux.

S'abonner à la lettre d'information

Ma Newsletter

L'actualité en vidéo