Vous êtes ici

Actualités
Sécurité sanitaire
Le laboratoire départemental dépiste la tuberculose chez les bovins
Vendredi 7 Juillet 2017 à 14 h 23
vache.jpg

La mise en place d’une zone à risque « tuberculose » en Dordogne et la découverte de blaireaux positifs dans deux communes lotoises a conduit à la création d’une "zone à suivi renforcé" depuis 2016 dans le Lot. Cette zone concerne les communes où les blaireaux positifs ont été retrouvés et les communes limitrophes. Le suivi renforcé consiste en un dépistage de la tuberculose chez les bovins en combinant deux tests :  intradermo-tuberculination et dosage de l’Interféron gamma sur les prélèvements sanguins (l’interféron gamma est une molécule produite par certaines cellules du sang sensibilisées qui sont stimulées en laboratoire en présence d’antigènes particuliers). Le laboratoire départemental d’analyses du Lot est agréé pour ce test. Cette compétence locale est essentielle car l’analyse doit être lancée rapidement (moins de 6 heures) après le prélèvement effectué par le vétérinaire.

La méthode présente la propriété d’avoir une sensibilité élevée. Combiner les deux tests permet d’augmenter la spécificité et la sensibilité du dépistage de manière à détecter précocement les animaux infectés, à diminuer le risque de propagation et à réduire les durées de limitation de mouvements des bovins (achats-ventes et surtout exportations).

En 2017, 1 842 bovins ont fait l’objet de dépistage dans le Lot.

S'abonner à la lettre d'information

Ma Newsletter

L'actualité en vidéo