Vous êtes ici

Actualités
Crèches, garderies, écoles
La qualité de l'air intérieur, un enjeu majeur de santé publique
Mercredi 15 Novembre 2017 à 17 h 13
creche_flaujac_poujols.jpg

La surveillance de la qualité de l’air intérieur devra être obligatoirement opérationnelle avant le 1er janvier 2018, pour les crèches, halte-garderies, jardins d’enfants, etc…, les écoles maternelles et les écoles élémentaires. Le Laboratoire départemental d’analyses peut aider ces structures à se mettre en conformité.

Dans les bâtiments, les sources d’émissions de substances polluantes sont en effet nombreuses : matériaux de construction, peinture, meubles, appareils de chauffage, produits d’entretien, matériels utilisés pour des activités (colles, encres, peintures, feutres, etc.). Une mauvaise qualité de l’air intérieur peut favoriser l’émergence de maux de tête, de la fatigue, une irritation des yeux, du nez, de la gorge ou de la peau, des vertiges, des manifestations allergiques ou de l’asthme. Une bonne qualité de l'air à l'intérieur a, au contraire, un effet positif  sur la diminution du taux d'absentéisme, le bien-être des occupants et l'apprentissage des enfants.

En quoi consiste le dispositif ?

La surveillance de la qualité de l’air intérieur dans les crèches et établissements scolaires repose sur une démarche progressive :

  1. l’évaluation obligatoire des moyens d’aération et de ventilation de l’établissement,
  2. la mise en œuvre, au choix :
  • d'un plan d'actions réalisé à partir d'un bilan des pratiques observées dans l'établissement (cette évaluation est faite conformément au Guide pratique pour une meilleure qualité de l'air dans les lieux accueillants des enfants),
  • d'une campagne de mesures de la qualité de l'air intérieur.

Quelles sont les structures concernées ?

  • établissements d’accueil collectif d’enfants de moins de 6 ans (crèches, haltes-garderie, jardins d’enfants, etc…),
  • centre de loisirs,
  • établissements d’enseignement ou de formation professionnelle du premier et du second degré,
  • établissements sanitaires et sociaux prenant en charge les mineurs éloignés de leur famille.

Quand cette surveillance devra-t-elle être réalisée ?

  • 1er janvier 2018, pour les établissements d’accueil collectif d’enfants de moins de 6 ans, les écoles maternelles et les écoles élémentaires,
  • 1er janvier 2020, pour les centres de loisirs et les établissements d’enseignement ou de formation professionnelle du second degré (collèges, lycées, etc…),
  • 1er janvier 2023, pour les autres établissements.

Comment le Laboratoire départemental d’analyses peut-il vous aider à vous mettre en conformité ?

Le Laboratoire vous propose une prestation globale comprenant :

  • une pré-visite permettant d’établir la stratégie d’échantillonnage,
  • une campagne estivale entre avril et octobre,
  • une campagne hivernale en période chauffage de l’établissement.

Les prélèvements et les analyses sont réalisés sous accréditation selon le LAB REF 30, garanties absolues de la fiabilité des résultats.

Qui contacter ?

  • par mail à lda@lot.fr
  • par téléphone au 05 65 53 45 05
S'abonner à la lettre d'information

Ma Newsletter

L'actualité en vidéo