Vous êtes ici

Actualités
Plan d'action
Quels services au public demain, dans le Lot ?
Mardi 28 Février 2017 à 17 h 30
schema

Conformément à la loi NOTRe, le Département du Lot et les services de l’État  travaillent depuis un an à l’élaboration d’un schéma d’amélioration de l’accessibilité des services au public. Ce ne sont pas seulement les services publics qui sont concernés mais tous les services dont les habitants ont besoin.

Une première phase de diagnostic a permis de faire l’inventaire des services présents dans le Lot au bénéfice de la population et d’identifier des carences ou difficultés d’accès (sur la base notamment du questionnaire en ligne sur lot.fr), complété par des sondages et des ateliers citoyens.

Le comité de pilotage de la démarche qui associe toutes les intercommunalités du Lot a ensuite validé le plan d’action pour les six ans à venir. Il a été présenté à l'Hôtel du Département, ce mardi 28 février 2017.

Cinq orientations guideront les actions à mettre en place :

Des services répartis de la manière la plus équilibrée possible

Pour cela, des lieux de premier accueil (mairies, maisons de services au public, espaces publics multimédias ou maisons des solidarités départementales…) doivent être situées à moins d’une quinzaine de minutes de chaque habitation de manière à renseigner et à orienter les usagers.

Dans ce même périmètre, l’objectif sera de garantir l’accès à une école, au petit commerce, à un mode de garde d’enfants, à une pharmacie, à un médecin, à un réseau haut-débit, et à une solution de transport.

Pour renseigner les usagers, une carte interactive et informative sur les services au public sera mise en ligne sur le site lot.fr au printemps 2017. Elle pourra être accessible sur les sites des communes et communautés de communes qui devront veiller à la mise à jour de ces informations.

Les bassins de vie, où la trop faible densité de population ne permet plus le maintien de certains services sans une organisation ou un soutien financier spécifique, seront bien sûr au cœur des préoccupations.

Un accès aux services (physique ou virtuel) clair, simple et lisible

La bonne répartition des services sur tous les territoires du Lot assure évidemment une première condition de l’accessibilité des Lotois aux services privés et publics. Mais elle ne leur permettra de bénéficier de ces services qu’à condition que leur accès soit simple, ouvert à tous et à tous les territoires.

Etre relié au monde et donc aux services, cela concerne tant les mobilités physiques que l’accès virtuel aux services grâce au numérique et à la téléphonie mobile. Pour cela, l'accès Internet à un haut débit de qualité constitue un enjeu considérable pour les professionnels, les familles, les services publics... Avec 71 millions d'euros HT d'investissement, le syndicat Lot numérique initié par le Département offrira à tous les Lotois une solution d’accès au haut et au très haut débit à l’horizon 2021. Le projet d’aménagement numérique du Lot combine différentes solutions technologiques : la fibre optique, la montée en débit, la radio et le satellite.

En complément de cette montée en débit, les services numériques pourront donc être développés. Le 22 février 2017 a eu lieu une première réunion à l’Hôtel du Département de Lot numérique avec toutes les intercommunalités pour développer les usages numériques.

Des services accessibles à tous les publics, notamment les plus fragiles

Il s’agira, au maximum, de veiller à ce que chaque service soit accessible à tous les Lotois sans exception. Lorsque cela ne suffira pas, des mesures spécifiques d’accompagnement de certains publics pourront être prises.

Personnes âgées, handicapées, jeunes ou moins jeunes sans emplois, personnes et familles fragilisées, aucun Lotois ne doit rester à l’écart. Cela passe par plusieurs actions : donner la parole aux habitants fragilisés, aller vers eux et repérer les aidants potentiels former les agents chargés de l'accueil, décloisonner les institutions pour mieux renseigner, rendre plus lisible l’offre de service, mettre en réseau et coordonner les différents acteurs… Avec un effort particulier en direction de la jeunesse.

Une attention plus forte portée aux services les plus sensibles : la santé et l’éducation

Dans un département rural, les secteurs de la santé et de l’éducation rencontrent des difficultés de développement ou simplement de maintien. Il s’agira donc de consolider les actions développées dans le domaine de la santé : maisons de santé pluridisciplinaires, démarche active pour l’accueil de nouveaux médecins (en décembre dernier, le Département du Lot a organisé, pour la première fois, un accueil personnalisé des internes en stage dans le Lot)…

Côté éducation, il s’agit d’élaborer, dans chaque bassin de vie, un projet éducatif complet, alliant éducation nationale, périscolaire, transports, restauration, animations et éducation populaire et réunissant tous les partenaires concernés (Éducation nationale, Département, collectivités, parents, enseignants, association d’éducation populaire…).

Une stratégie qui s’inscrit dans la durée pour éviter l’éphémère

En relançant les commissions départementales de services publics, en développant les démarches participatives dans tous les bassins de vie, en informant les usagers…

En janvier dernier, en mettant en place le FAST (Fonds d’aides pour les solidarités territoriales), le Département a anticipé ce schéma d’amélioration de l’accessibilité des services au public, en prévoyant une enveloppe de 15 millions d’euros pour soutenir les projets des communes et des communautés de communes qui renforceront notamment la présence de services de proximité.

Ce sujet est également en lien très étroit avec les projets de Lot numérique et celui du marketing territorial. Deux dossiers portés par le Département à travers le projet Demain le Lot adopté à l’unanimité par les conseillers départementaux et qui fixe les grandes priorités du Département pour les années à venir. Les services au public sont ainsi un enjeu essentiel pour le Lot, à la fois pour répondre aux besoins de la population mais aussi pour améliorer l’attractivité du territoire. Les enjeux de pérennisation des services au public sont en effet prépondérants pour favoriser l’implantation de nouvelles populations et de nouvelles activités: ils sont une partie de la qualité de vie que peut offrir le Lot.

S'abonner à la lettre d'information

Ma Newsletter

L'actualité en vidéo