Vous êtes ici

Actualités
Urgence Ligne POLT
Un dossier envoyé au PDG de la SNCF pour sortir du tunnel
Vendredi 16 Janvier 2015 à 17 h 03
_DS33604-me.jpg

Un dossier exhaustif et argumenté vient d’être adressé au PDG de la SNCF par Serge Rigal, président du Département du Lot, et Jean-Noël Boisseleau, vice-président d’Urgence Ligne POLT.

Ils rappellent l’urgence d’un saut qualitatif majeur tant dans la modernisation de l’infrastructure que dans le renouvellement du matériel roulant de la ligne POLT (Paris-Orléans-Limoges-Toulouse).

Et ils soulignent la nécessité d’améliorer les dessertes ferroviaires du Lot, tout en écartant définitivement l’hypothèse absurde de placer à Brive le terminus de la ligne en 2017, lors de l’ouverture de la ligne à grande vitesse Tours-Bordeaux.

Une série de propositions

Ils soumettent une série de propositions sérieuses, de nature à renforcer l’attractivité de la ligne :

  •  d’abord, l’augmentation des dessertes des villes de Gourdon et Souillac par deux arrêts supplémentaires dans ces deux gares, des trains intercités existants 3620 et 3611 ainsi que ceux des intercités 100% éco, 3700, 3701 et 3703 et ceux de nuit 3750 et 3751 ;
  • ensuite, en l’attente de matériel roulant bi-mode apte aux grands parcours, l’amélioration et l’accélération des dessertes de la ligne Paris-Brive-Figeac-Rodez par la substitution de certains TER automoteurs les plus fréquentés par des rames intercités tractées, composées de voitures directes dans le cadre d’un avenant à conclure lors de la prochaine convention des trains d’équilibre du territoire pour la ligne ; cette proposition éviterait les changements en gare de Brive et surtout les ruptures de correspondances de plus en plus fréquentes pour nombre de Lotois et d’Aveyronnais, en cas de retard des trains intercités en provenance de Paris.
  • enfin, l’extension de l’amplitude horaire d’ouverture au public brutalement restreinte notamment le week-end, depuis le 1er novembre 2014, des guichets de la gare SNCF « grandes lignes » de Cahors.

Lors de la séance du Conseil général de décembre 2014, une motion avait été adoptée concernant les dessertes ferroviaires et la gare de Cahors. Cliquez-ici

S'abonner à la lettre d'information

Ma Newsletter

L'actualité en vidéo