Vous êtes ici

routes
Mobilisation au service des routes départementales

Chaque jour, 300 agents du Département entretiennent et améliorent les 4 000 km de routes départementales. Avec deux priorités pour ces équipes : l’amélioration de la sécurité et la modernisation des itinéraires les plus circulés pour faciliter les échanges et la mobilité.

La politique routière prend aussi une orientation « route durable », en privilégiant les enjeux environnementaux

Retrouvez toutes les informations utiles sur l'état des routes
Actualités et évènements
RD 656
Déviation de Sauzet, ça roule !

Les premiers véhicules ont emprunté le nouveau ruban de la déviation de Sauzet (RD 656) ce mercredi 30 octobre 2019. L'inauguration a eu lieu en présence de Serge Rigal, président du Département du Lot, des membres de l’Assemblée départementale, et de Monique Saillens, maire de Sauzet.

Le Département du Lot a investi 2,3 millions d’euros pour ce chantier.

 

RD 17
Cajarc : travaux d'entretien sur le pont suspendu

Le Département du Lot va entamer des travaux d’entretien sur le pont suspendu reliant Cajarc à Salvagnac-Cajarc (RD 17) à partir du 15 novembre 2019. Ils devraient être terminés pour les vacances scolaires de fin d’année.

Deux chantiers seront menés simultanément : le tablier métallique de l’ouvrage (structure qui supporte la circulation) sera adapté provisoirement pour palier la rupture de pièces dues aux surcharges routières, tandis que l’entretien des pylônes sera effectué (maçonnerie, réparation de béton).

Grands chantiers
A Mézels, comme en montagne

A Mézels (commune de Vayrac), sur la RD 43 entre Carennac et Floirac, un chantier d’exception vient de se terminer pour sécuriser la route qui passe sous la falaise. A cet endroit, un éboulement était survenu en mai 2017. Après une période de fortes pluies, environ 500 m3 de schistes boueux avaient dévalé la pente sur une cinquantaine de mètres, en entraînant une vingtaine d’arbres et en recouvrant la chaussée. Heureusement, aucun véhicule ne circulait au moment de l’incident. Un mur en béton temporaire, de près de 2 m de haut, avait été installé pour amortir d’autres chutes de pierres, le temps que des travaux de sécurisation plus conséquents ne soient entrepris.

 

Demain le Lot