Vous êtes ici

Actualités
En vue de la rentrée 2021/2022
Carte scolaire : le Département demande que la copie soit revue
Vendredi 12 Février 2021 à 15 h 57
i.jpg

Au début du CDEN (conseil départemental de l'Education nationale) qui s'est tenu ce vendredi 12 février 2021, Marc Gastal, vice-président du Département en charge de l’Education, a lu le texte suivant :

"Le Département a pris connaissance de la carte scolaire premier degré pour la rentrée 2021. Après avoir étudié attentivement les documents, après avoir recueilli les explications du DASEN (directeur académique des services de l'Éducation nationale), après avoir entendu les nombreux élus, les enseignants et les parents d’élèves, Serge Rigal et les élus du conseil départemental tiennent à exprimer leur très vive désapprobation, ce jour, en séance du Conseil départemental de l’Education nationale.

Le bilan négatif (moins 2,5 postes) vient en contradiction totale avec les intentions affichées publiquement par le Premier ministre, visant à préserver la ruralité.

Cette carte scolaire fait abstraction totale des efforts entrepris par des élus locaux qui travaillent à un maillage pertinent du territoire.

Serge Rigal et les conseillers départementaux tiennent à rappeler à l’Etat que celui-ci a cosigné avec le Département le Schéma départemental d’amélioration de l’accessibilité des services au public, dans lequel il est clairement stipulé que pas un seul enfant lotois ne doit être scolarisé à plus de 15 minutes de son domicile.

En conséquence de quoi, le Département ne peut accepter cette érosion du nombre de classes sur le territoire au risque d’engendrer à terme la fermeture d’écoles et ce, malgré l’énergie déployée actuellement par bon nombre d’élus locaux.

En cette période de crise COVID-19 douloureusement subie par nos enfants, par leurs parents, par leurs enseignants et par les élus locaux, il n’est pas supportable de rajouter de la fragilité à la fragilité.

Serge Rigal et les conseillers départementaux demandent donc très officiellement et très fermement à l’Education nationale de revoir cette carte scolaire et d’écouter réellement le terrain. La crise COVID-19 doit nous obliger à plus de solidarité sur un territoire fragile, alors même que le Département et tous ses partenaires travaillent activement à préparer l’après-COVID. Ce n’est pas en fermant des classes de façon arbitraire que nous arriverons à attirer demain de nouveaux actifs dans le Lot.

Dans ce contexte, sanctuarisons plutôt nos écoles et nos classes rurales, avec le souci permanent de maintien de la qualité de l’éducation des enfants. 

Serge Rigal se tient à la disposition de tous les acteurs concernés pour participer à la construction d’une carte scolaire plus conforme aux bien-être des enfants lotois et respectueuse d’un véritable aménagement du territoire". 

(photo d'illustration)

S'abonner à la lettre d'information

Ma Newsletter

L'actualité en vidéo