Vous êtes ici

Actualités
Séance extraordinaire
Ecoles : les élus s'inscrivent dans la démarche de concertation
Lundi 26 Janvier 2015 à 16 h 44
IMG_0463 1.jpg

A l’invitation de Serge Rigal, président du Département du Lot, les conseillers généraux étaient réunis en séance extraordinaire ce lundi 26 janvier 2015. Au programme : un débat sur les écoles et le protocole proposé par la rectrice d’académie, baptisé « schéma triennal d’évolution de l’offre scolaire dans le département du Lot ». Ce protocole doit être signé par les parlementaires lotois, l’association des maires et des élus du Lot et le Département.

A l’issue d’une heure trente de débat, les conseillers généraux ont décidé à la très grande majorité (une seule voix contre) de surseoir à la signature du protocole, afin de poursuivre la réflexion collective.

Le débat a fait apparaître un consensus sur la volonté de préserver un enseignement de qualité dans notre département rural. Par ailleurs, les élus ont souligné l'attention portée à la démarche de concertation, qui préside à cet important dossier.

Transports scolaires et RPI

André Mellinger, vice président en charge de l’éducation, qui a présenté le rapport a insisté sur les critères mis en avant par le Département :

  • la durée des transports scolaires, de la compétence du Département,
  • et les RPI (regroupements pédagogiques intercommunaux). « Nous sommes attachés à ce qu’il y ait plusieurs sites dans un même RPI ».

Voici le texte de la délibération votée

Le conseil général a décidé :

  • de prendre acte avec satisfaction de la volonté de l’État d’associer la collectivité départementale à la réflexion engagée en vue de l’élaboration d’un schéma triennal d’évolution de l’offre scolaire dans le département du Lot ; et de limiter pendant trois ans la diminution des effectifs d’enseignants du 1er degré qui auraient dû accompagner la baisse démographique ;
  • de surseoir à statuer quant à l’approbation du protocole proposé, pour permettre de prolonger et d’approfondir la concertation avec l’ensemble des signataires pressentis ;
  • de rappeler à cette occasion, dans un contexte marqué par les tragiques événements du début de l’année 2015, toute l’importance que la collectivité départementale accorde au service public de l’éducation dont le rôle est essentiel, au-delà de ses missions en matière d’enseignement, pour expliquer, faire partager et faire vivre la citoyenneté et les valeurs de la République.

La situation en quelques chiffres

  • Le Lot a vu le nombre d’élèves dans le premier degré baisser de 1 250 élèves entre 2008 et 2014.
  • 62 % des écoles ne comptent qu’une ou deux classes.
  • Le taux d’encadrement est de 5,92 enseignants pour 100 élèves (contre 5,24 dans l’académie).
  • 45 communes sont situées en « zone de montagne ».
S'abonner à la lettre d'information

Ma Newsletter

L'actualité en vidéo