Vous êtes ici

Actualités
Carnet noir
En souvenir de Jean-Jacques Raffy
Vendredi 20 Novembre 2020 à 16 h 33
A Rocamadour

Les obsèques de Jean-Jacques Raffy, vice-président du Département du Lot, ont eu lieu ce mardi 24 novembre 2020 à 15 h en l’église de Saint-Sulpice, dans le respect des règles sanitaires. Seules 30 personnes ont été autorisées à y participer. Le Département était représenté par Serge Rigal, président du Département, et par Françoise Lapergue, conseillère départementale du canton de Causses et Vallées.

De très nombreuses personnes ont fait part de leur souhait d’assister à un temps de recueillement malgré les circonstances. Aussi, le Département propose aux Lotois la projection d’une vidéo en l’hommage de Jean-Jacques Raffy diffusée sur ce site Internet, à partir de 15 h.

Cette vidéo est accompagnée d’une musique inspirée par les goûts musicaux de Jean-Jacques Raffy, en accord avec sa famille.

Et elle reprend quelques-uns des nombreux éloges reçus depuis vendredi dernier, jour de sa disparition.

Ce sont 340 messages qui ont été transmis au Département, venant de tout le Lot et d’ailleurs, écrits par des élus, des anciens élus, des responsables d’associations, des responsables agricoles, des agents du Département, des habitants de Saint-Sulpice et des alentours, des collègues, des amis de Jean-Jacques Raffy... Merci. Tous ces témoignages seront rassemblés dans un livre du souvenir qui sera remis à ses proches.

« Le Département est sous le choc »

Voici le message de Serge Rigal, président du Département du Lot :

« Jean-Jacques Raffy, vice-président du Département vient de nous quitter. Le Département, ses élus et ses agents sont sous le choc.

Jean-Jacques était notre collègue, notre ami, notre frère. Jean-Jacques a consacré toute sa vie aux autres, au Lot. Jean-Jacques, c’était l’intelligence, le bon sens, une immense gentillesse et un dévouement constant.

Outre ses mandats de maire de Saint-Sulpice durant plus de trent ans, il fut brillamment élu conseiller général en 2004 sur le canton de Cajarc puis réélu tout aussi brillamment à deux reprises, systématiquement au premier tour.

Au Département, dès son arrivée et durant ses 16 années de mandat, il s’est vu confier les fonctions de vice-président. Jean-Jacques s’est consacré majoritairement à l’Economie et tout particulièrement à l’Agriculture, son domaine de prédilection. Sa longue expérience d’agriculteur et de président de la caisse régionale du Crédit agricole faisait de lui le plus fin connaisseur des problèmes liés à la ruralité. Il était écouté. Sa parole avait de la valeur.

Par son travail, son engagement, son sens de l’autre, Jean-Jacques avait su se faire apprécier par tous, partout dans le Lot, dans chaque canton, dans chaque village, auprès de chaque maire.

Jean-Jacques était un vrai gentil. Un vrai gentil parce qu’il aimait profondément les gens, parce qu’il se mettait toujours à la portée de ses interlocuteurs, en les prenant tous avec la même considération, la même attention, la même écoute, la même empathie. Il avait toujours un mot aimable, un trait d’humour.

Je perds un ami, notre collectivité perd un élu exemplaire, le Lot perd un homme de grande valeur qui par son travail, sa fidélité, son humilité et son intelligence a participé grandement à construire le Lot que nous aimons, qu’il aimait tant.

A toute sa famille, je présente au nom du Département mes plus sincères et attristées condoléances ».

S'abonner à la lettre d'information

Ma Newsletter

L'actualité en vidéo