Vous êtes ici

Actualités
Chantier de réparation
Pont de Touzac : les travaux débuteront en septembre 2023 et doivent durer un an
Mercredi 28 Juin 2023 à 09 h 35
img_8473.jpg

Les travaux de réparation du pont de Touzac, endommagé et fermé après le passage d’un poids lourd de 40 tonnes sur cet ouvrage limité aux véhicules de 16 tonnes, doivent commencer en septembre 2023 et durer un an, jusqu'en septembre 2024.

La présentation de ce chantier s'est déroulée le mardi 27 juin 2023, en présence de Serge Rigal, président du Département du Lot, Frédéric Gineste, vice-président du Département en charge des infrastructures de mobilité, Véronique Chassain et Rémi Branco, conseillers départementaux du canton de Puy-L’Evêque, les élus de Touzac et les entreprises.

Que s’est-il passé le 21 janvier 2022 ?

Le 21 janvier 2022, un poids lourd d’environ 40 tonnes s’est engagé sur le pont suspendu de Touzac alors que l’ouvrage est interdit aux véhicules de plus de 16 tonnes (et ce depuis 1932).
La longueur du camion étant trop importante, il n’a pas pu tourner en arrivant à l’extrémité du pont. En plus d’endommager le pylône, il a manœuvré sur l’ouvrage en marche arrière, fragilisant à nouveau les pièces du pont non conçues pour une telle charge.
Suite à ce passage, des dégradations ont été constatées.
Le Département du Lot a donc pris la décision de fermer immédiatement l’ouvrage à toute circulation, y compris pour les piétons et les deux-roues. Il est également interdit de naviguer sous l’ouvrage.

Une déviation est mise en place via la RD8, la RD811 et la RD58 (Duravel et Vire-sur-Lot).

Le Département a porté plainte pour « mise en danger de la vie d’autrui ». Des démarches sont encore en cours auprès des assurances pour obtenir une indemnisation.

Une forte mobilisation depuis l’incident

De nombreux services du Département ont été mobilisés afin de remettre en service du pont, les élus se sont rendus sur place à plusieurs reprises.

Plusieurs entreprises ont été sollicitées pour leur expertise :
- le Cerema (Centre d’études et d’Expertise sur les Risques, l’Environnement, la Mobilité et l’Aménagement) pour la réalisation de mesures électromagnétique des câbles,
- l’entreprise Ginger pour une inspection exceptionnelle dès le 24 janvier 2022,
- Fondasol pour les investigations géotechniques,
- Sixense pour les diagnostics amiante et peinture.

La remise à neuf du système de suspension de l’ouvrage sera effectuée par l’entreprise Baudin- Châteauneuf.
La remise en peinture est confiée à l’entreprise Lassarat.

Le budget des travaux est de 3,5 millions d’€ TTC à la charge du Département.

En quoi consistent les travaux ?

Le début des travaux a été fixé à septembre 2023. La réouverture de l’ouvrage est prévue en septembre 2024.

D’ici là, il s’agit :

  • de remplacer les câbles, les 85 suspentes, les ancrages, bref tout le système de supension
  • d’adapter les massifs d’ancrage en rives droite et gauche
  • de remettre en peinture le pont (ces travaux auraient dû être réalisés dans les années à venir ; avancer un peu le calendrier est l’occasion de ne pas fermer le pont à nouveau).

Pour prévenir et anticiper au maximum les aléas liés à la grande technicité des ponts suspendus, une période de préparation du chantier est nécessaire.
Elle a commencé en avril dernier pour réaliser :

  • les relevés topographiques nécessaires pour déterminer la géométrie définitive de l’ouvrage
  • les études relatives aux renforcements des massifs d’ancrage sur les deux rives
  • les études relatives au changement complet de la suspension
  • les études sur les structures provisoires (calcul de stabilité, poids, vent…)
  • les procédures de remplacement de pièces de charpente (sous le tablier)

En 2019, le Département a réalisé un aménagement cyclable par comblement des vides entre caissons et un marquage au sol pour augmenter la sécurité des cyclistes empruntant l’ouvrage.  Ce dispositif sera remis en état.

Un pont désormais limité à 12 tonnes

Après les travaux, le pont sera limité à 12 tonnes, suite à l’étude de trafic.
Il passe en moyenne 1 100 véhicules légers chaque jour sur le pont (chiffres 2021), 25 camions de moins de 16 tonnes, seize motos.
Après les travaux, le trafic des poids lourds supérieurs à 12 tonnes passera par Vire-sur-Lot (3,5 km) et Condat dans le Lot-et-Garonne (5,5 km).
Le passage des très gros poids lourd sera limité grâce à la mise en place d’un gabarit.

Un ouvrage vieux de 150 ans

Le pont suspendu de Touzac a été construit en 1870 pour franchir le Lot. Il est long d’environ 107 m.
Depuis sa construction l’ouvrage a supporté de nombreuses modifications ou réparations.
•    1932 : renfoncement du tablier (passage à 16 tonnes)
•    1936 : stabilisation des câbles / consolidation définitive des amarrages
•    1965 : modernisation du tablier et remplacement de deux câbles de la suspension
•    1975 : renforcement de la suspension et changement de toutes les suspentes
•    1989 : réglage de la suspension / réparations diverses / changement localisé de caissons
•    1990 : remise en peinture de l’ensemble du pont
•    2000 : remplacement des caissons

Expérimentation sur le pont de Cajarc

Pour éviter de nouveaux incidents, du type de celui de Touzac, un dispositif expérimental de pesée dynamique sera mis en place sur le pont de Cajarc, d’ici la fin de l’année, en collaboration avec le Département de l’Aveyron.
Les deux sens de circulation seront équipés, avec une surveillance vidéo et la lecture de plaques d’immatriculation.
Un feu rouge sera déclenché si la pesée dynamique dépasse le tonnage fixé.

Lettre d'information culture - patrimoines : s'abonner

Ma Newsletter

 
 
Les décisions des élus

Conseils départementaux et commissions permanentes : retrouvez les décisions des élus du Département sur deliberations.lot.fr

+ Accédez à la page des arrêtés réglementaires pris par le Département du Lot : cliquez-ici