Vous êtes ici

Actualités
Schéma départemental
Pour bien vivre et bien vieillir dans le Lot, en toute autonomie
Vendredi 28 Janvier 2022 à 14 h 43
i.jpg

Le premier schéma départemental de l’Autonomie du Lot vient d’être signé. Serge Rigal, président du Département du Lot, Pierre Ricordeau, directeur de l’Agence régionale de santé Occitanie, et Maryse Maury, vice-présidente du Département du Lot en charge des personnes âgées et handicapées, ont présenté jeudi 27 janvier 2022 cet outil indispensable pour répondre aux enjeux croisés pour la personne âgée et la personne adulte en situation de handicap.

Ce schéma, issu d’une vaste concertation de l’ensemble des acteurs, avait été préalablement adopté à l’unanimité par les conseillers départementaux.  Il souligne de manière innovante et partagée l’engagement du Département du Lot et de l’Agence régionale de santé Occitanie au profit des personnes accompagnées, des aidants et des professionnels.

Les enjeux sont forts. Le vieillissement de la population dans le Lot est déjà une réalité et va s’accentuer : aujourd’hui, plus de 40 000 Lotois ont entre 60 et 75 ans, d’où la nécessité d’anticiper leurs besoins futurs et ceux de leurs aidants.

Ce schéma est une première

Le Département du Lot adoptait traditionnellement un schéma départemental des personnes âgées d’une part et un schéma départemental des personnes handicapées d’autre part. Or, ces deux thématiques se rejoignent, notamment les problématiques relatives aux personnes handicapées vieillissantes. Ce schéma unique est apparu comme nécessaire et constitue une première.

Pour établir ce schéma, de nombreux acteurs lotois des secteurs du grand âge et du handicap ont été mobilisés ces deux dernières années :

  • Plus d’une centaine de participants aux différents séminaires de présentation de l’état des lieux,
  • 18 séances de travail réunissant plus de 240 acteurs,
  • Des séances d’échange et de restitution avec le Conseil départemental de la citoyenneté et de l’autonomie (CDCA),
  • Trois séances avec des personnes en situation de handicap et des aidants,
  • Une enquête à laquelle plus de 500 aidants de personnes âgées ont répondu,
  • Une table ronde avec des aidants qui a réuni environ 40 personnes,

La prévention avant tout

Les personnes âgées, les personnes en situation de handicap ou encore leurs aidants peuvent, à un moment ou à un autre, présenter des fragilités. Si elles ne sont pas traitées en amont, dans un cadre de prévention, un aléa peut faire basculer les personnes de l’autonomie à la dépendance.

Le premier enjeu du schéma est donc le repérage des fragilités dans une optique de prévention. Concrètement :

  • Déploiement dans le Lot d’une application qui permet à chaque senior de rester actif quant au maintien de sa santé. En surveillant régulièrement six capacités fonctionnelles de base, les personnes accompagnées de leur médecin peuvent être prises en charge rapidement en cas de déclin d’une de ces fonctions.
  • Renforcement de la Conférence des Financeurs de la Prévention et de la Perte d’Autonomie (CFPPA), laquelle engage chaque année plus de 500 000 € d’actions avec l’ambition de mieux coordonner les acteurs autour de la prévention et continuer à déployer une offre toujours au plus près des populations sur les territoires.
  • Une priorité partagée : soutenir les aidants qui jouent un rôle primordial. La concertation a mis en lumière le besoin d’information et de solutions de répit qui doivent être confortés et plus adaptés aux projets de vie.

S’adapter aux enjeux de demain

Le schéma propose le développement et l’adaptation de l’offre en matière de services d’aide à domicile (notamment pour éviter les ruptures de prise en charge) et en réinterrogeant le positionnement des établissements d’accueil et d’hébergement dans leurs diversités.

Une des pistes envisagées est de favoriser la création d’appartements avec les dernières innovations facilitant le maintien à domicile (ils pourraient être habités temporairement par des personnes âgées ou handicapées pour tester des aides techniques avant de les utiliser, et servir de lieu de formation pour des artisans et des ergothérapeutes…).

Mieux se coordonner

Depuis le 1er janvier 2022 dans le Lo,t plusieurs dispositifs sont progressivement amenés à s’unifier en un dispositif unique, qui répond aux professionnels quels que soient la pathologie et l’âge de la personne qu’ils accompagnent.

Plus de moyens pour accompagner les adultes autistes

Plusieurs mesures sont en cours pour favoriser l’accompagnement des adultes autistes : de  nouvelles places d’accueil vont être créées permettant de prendre en charge jusqu’à 25 ans les jeunes adultes, sur la base d’un projet adapté à leurs besoins.

Renforcer l’attractivité des métiers de l’autonomie

Le secteur du grand âge et du handicap est confronté depuis plusieurs années à d’importantes difficultés de recrutement. Le Département et Lot Aide à domicile vont donc créer une plateforme départementale des métiers de l’autonomie pour valoriser ces métiers, regroupant de multiples partenaires, avec le soutien de la Caisse nationale de solidarité pour l’autonomie (CNSA). Elle s’adressera aux demandeurs d’emploi, salariés et employeurs. Elle devrait voir le jour d’ici quelques mois.

Prendre en compte la question des personnes handicapées vieillissantes

L’ambition est de laisser les personnes au plus près de leurs lieux de vie, avec une offre de prise en charge médicalisée.

La proportion des personnes de 60 ans et plus correspond à plus d’un tiers de la population lotoise (65 420 habitants soit 37,6 % de la population). Le nombre de séniors de 75 ans et plus augmente de façon sensible dès 2022. Ils représentent aujourd'hui 25 070 habitants (1 4% de la population), leur part sera à plus de 20% en 2035. La part des 85 ans a vocation à doubler en 25 ans.

4,5 % des personnes de plus de 60 ans vivent en institution (soit autour de 3117 personnes). 35 % des plus de 75 ans vivent seules à domicile.

Le taux de bénéficiaires de l’allocation personnalisée d'autonomie (APA) à domicile (6,8 % des plus de 65 ans) est supérieur au taux moyen national (4,6 %).

Le taux de prestation de compensation du handicap (PCH) est de 0,92 % de la population contre 0,74 % sur le territoire national.

Plus de 7 000 personnes bénéficient de prestations de la Maison départementale des personnes handicapées dans le Lot.

Plus de 5 000 personnes font appel aux services d’aide à domicile.

Plus de 500 places d’hébergement et d’accompagnement pour les personnes adultes en situation de handicap auxquelles s’ajoutent 345 places en ESAT (établissements ou services d'aide par le travail).

Plus de 3 000 places pour les personnes âgées en établissement.

Près de 600 places de services de soins infirmiers à domicile.

S'abonner à la lettre d'information

Ma Newsletter

Animations Planète Lot
 

Découvrez les Espaces naturels sensibles, les musées départementaux, les ateliers des archives départementales… Tous les rendez-vous  2022 programmés par le Département du Lot sont recensés dans Planète Lot.

En feuilletant le fascicule, cliquez-sur les animations dans la partie agenda pour vous inscrire (les formulaires seront mis en ligne au fur et à mesure de la saison). Ou accédez aux inscriptions en cliquant-ici