Vous êtes ici

Actualités
Semaine européenne du développement durable
Réduire les déchets : une volonté commune du Département et du Syded
Mardi 29 Septembre 2020 à 16 h 55

A l’occasion de la Semaine européenne du développement durable, le Département du Lot et le Syded du Lot ont scellé un partenariat pour la valorisation des déchets et la lutte contre le gaspillage alimentaire dans les collèges et les musées du Lot, ce mardi 29 septembre 2020, en présence de Serge Rigal, président du Département, et de Gérard Miquel, président du Syded.

La convention signée formalise des actions de réduction et de tri des déchets qui sont déjà mises en place depuis plusieurs années et qui vont être amplifiées.

En effet, le SYDED est un acteur incontournable en la matière depuis près de vingt-cinq ans; son rôle est d'adapter et de décliner les objectifs nationaux et régionaux en matière de réduction et de valorisation des déchets. Le Département profite de son expertise dans ses sites.

Pour moins de gaspi dans les collèges

Le Département, en partenariat avec les collèges lotois et avec l’expertise du Syded, a engagé, depuis plusieurs années, une politique de lutte contre le gaspillage alimentaire en complément de la mise en place de dispositifs de tri des déchets dans les restaurants scolaires.

La restauration dans les collèges est une mission essentielle du Département, les établissements produisant, chaque année, plus d’un million de repas. Ces repas sont principalement confectionnés pour les collégiens (plus de 80 % d’entre eux sont demi-pensionnaires) mais également pour les écoliers puisque treize collèges fournissement également des repas aux écoles situées dans leur bassin de vie. Cette activité, par son volume, génère donc des quantités de déchets importantes.

Pour les réduire, à ce jour, sur les 20 collèges du département, 16 ont mis en place le tri dans les réfectoires et les cuisines et 12 ont mis en place des systèmes de compostage, sur place, de leurs déchets alimentaires.

Autre action : un guide de lutte contre le gaspillage alimentaire propose entre autres, une boîte à outils, la mise en place d’actions phares ou encore un accompagnement individualisé de collèges volontaires après un appel à projets annuel.

En 2019, trois collèges ont été retenus : ceux de Salviac, Figeac/Bagnac-sur-Célé et Gramat (vidéo). L’objectif est d’initier un projet d’établissement. L’accompagnement est adapté en fonction du projet de l’établissement, de ses moyens et compétences.

Autre exemple de coopération : pour la conception du nouveau restaurant scolaire au collège de Lacapelle-Marival (actuellement en chantier), le Syded a été associé dès le début du projet pour conseiller sur les équipements pour le tri et le compostage.

Enfin, dans le cadre de sa politique en matière de restauration scolaire, l’angle d’approche du Département pour s’attaquer au gaspillage alimentaire a été d’insérer cette problématique au sein d’une réflexion globale autour de la qualité de la restauration scolaire. Car des repas de qualité génèrent moins de déchets…

Toutes ces actions vont se poursuivre. Le SYDED va:

  • fournir une expertise et des conseils techniques sur l’organisation de la gestion des déchets ;
  • aider à la mise en place du compostage autonome ou à la recherche de solutions pour le détournement des déchets alimentaires ;
  • assurer le suivi annuel des sites équipés pour le tri des déchets et d’un composteur;
  • participer à l’accompagnement des établissements scolaires dans le cadre d’appels à projet lancés par le Département en matière de lutte contre le gaspillage alimentaire.
  • sensibiliser les jeunes Lotois. Le Syded porte une attention particulière à la population scolaire avec des interventions dans les écoles primaires depuis plus de 20 ans mais aussi dans les collèges depuis 2 ans.

Les musées départementaux ont aussi un rôle à jouer

A l’écomusée de Cuzals le tri et le compost ont été mis en place en 2016 pour l’espace restauration, grâce à un accompagnement du Syded. Une action similaire é été menée à l’atelier-musée Jean-Lurçat. Si bien que ces deux musées départementaux ont été labellisés par le Syded « Tourisme zéro déchet » en 2019.

L’accompagnement va se poursuivre grâce à la convention signée aujourd’hui.

L’opération « Tourisme zéro déchet » permet de sensibiliser les 2,5 millions de touristes visitant chaque année le Lot. Le principe consiste à engager les gérants de lieux touristiques dans l’amélioration du tri sur leur établissement et la communication auprès de leur clientèle, à travers la signature d’une charte d’engagement. Les établissements volontaires (campings, zones de baignades, gîtes et sites touristiques) bénéficient d’un accompagnement du SYDED dans la mise en œuvre concrète de la gestion des déchets dans leurs locaux.

A noter : le Syded a également participé à la mise en place du compostage à l’Hôtel du Département à Cahors-Regourd (choix du matériel, formation des agents, organisation dans la cuisine).

S'abonner à la lettre d'information

Ma Newsletter

L'actualité en vidéo