Vous êtes ici

Actualités
Pour mieux (re)découvrir le site
Rocamadour : deux belvédères au-dessus du vide
Lundi 14 Juin 2021 à 14 h 05

A Rocamadour, six années de travaux ont été nécessaires pour aménager, à la place de la route départementale, de nouveaux espaces de promenade qui relient parkings et lieux emblématiques du site. Au bord de la falaise, un cheminement paysagé, accessible à tous, relie désormais l’Hospitalet au château. Les piétons, longtemps obligés de partager l’espace avec les voitures, bus et camions, peuvent enfin cheminer tranquillement. A pied, à vélo ou à trottinette, en poussette ou en fauteuil, vous pouvez apprécier la beauté du canyon de l’Alzou et du site de Rocamadour depuis les belvédères aménagés qui mettent en valeur le paysage vertigineux.

En respectant le caractère naturel du site, cette promenade offre une visite plus ample, plus intéressante car elle permet une meilleure compréhension du site dans sa globalité.

Cet investissement de 6 M€ a été réalisée sous l’égide du syndicat mixte du grand site de Rocamadour qui réunit la commune, le Département du Lot et la Région Occitanie.

Dans le détail

Deux belvédères ont été construits au-dessus du vide pour permettre de mieux apprécier la vue vertigineuse du sanctuaire dans son écrin de canyon, sans porter atteinte au site classé au titre de l’environnement.

20 000 m² de béton de site ont été coulés mais, dans le même temps, la surface imperméabilisée a baissé de plus de 10 % avec la suppression de zones entières de bitume, remplacés par des surfaces enherbées et plantées.

160 arbres ont été plantés pour apporter de l’ombre et de la fraicheur ; 2 000 m² de massifs arbustifs et autant de prairie.

100% de l’éclairage a été refait par des candélabres, bornes et encastrés à leds, permettant à la fois de réduire notablement la consommation et de préserver la qualité du ciel étoilé.

1,7 km de murs maçonnés et en pierre sèche ont été réalisés ou restaurés avec des artisans locaux. Une manière de participer au maintien d’un savoir-faire et d’affirmer un élément paysager qui structure tout le paysage du Lot.

S'abonner à la lettre d'information

Ma Newsletter

L'actualité en vidéo