Vous êtes ici

Actualités
Artothèque du Lot
Un regard contemporain sur Zadkine
Jeudi 10 Août 2017 à 09 h 10
delbecq.jpg

Au sein de la mairie des Arques, le Département du Lot propose en cet été 2017 un espace de découverte des liens entre les artistes contemporains et le sculpteur Zadkine, disparu il y a tout juste cinquante ans. La présence de Zadkine aux Arques a contribué à placer un petit village du Lot au centre de la création artistique. L’inauguration d’un musée au nom de l’artiste en 1988 et celle des Ateliers des Arques peu de temps après révèlent le choix de perpétuer l’esprit des lieux. Musée et résidences font ainsi exister la création contemporaine en gardant vivant l’héritage de l’artiste.

L’espace est ouvert au public du mardi au dimanche de 15 heures à 19 heures, jusqu’au 17 septembre 2017. Entrée gratuite

Sont exposées :

  • des aquarelles sur papier signées de Giulia Andreani, créées par l’artiste en 2016 aux Ateliers des Arques et acquises par le Département du Lot pour la collection de l’artothèque.
  • des estampes de la collection de l’artothèque, éditées par la société des amis du Musée Zadkine de Paris à l’occasion d’expositions d’art contemporain qui y ont été conduites. Les oeuvres sont signées d’Anne Deguelle, de Pierre Buraglio, de Jan Dibbets, d’Angela Detanico et Rafael Lain.
  • le film documentaire « L’art en résidence », réalisé par Pierre Aragon en 2012 autour des résidences d’artistes.
  • un diaporama commenté de témoignages photographiques du travail des artistes ayant créé une installation pour le musée ou d’artistes en résidence inspirés par la proximité de l’œuvre de Zadkine.

Archive photo : Далеко [Daleko], installation de Marcelline Delbecq en 2008 au sein du musée Zadkine. Il y a peu de traces de la vie de Zadkine en Russie. Le souvenir marquant de son enfance fut, semble-t-il, d’avoir observé des troncs d’arbres glisser le long de la Dvina. Marcelline Delbecq invite le spectateur à prendre place sur un banc face à la photographie d’un paysage non identifié. Un récit inventé par l’artiste est à écouter au casque, lu en Français par une actrice à l’accent russe.

S'abonner à la lettre d'information

Ma Newsletter

L'actualité en vidéo