Vous êtes ici

Actualités
Conseil départemental
Une motion pour la défense de la ligne POLT et le soutien au grand projet ferroviaire du Sud-ouest
Lundi 15 Novembre 2021 à 15 h 23
gare_cahors.jpg

Les conseillers départementaux du Lot, réunis en séance du conseil départemental ce lundi 15 novembre 2021, ont adopté une motion en faveur de la défense de la ligne POLT et du soutien au grand projet ferroviaire du Sud-Ouest.
Ce texte adopté par 33 conseillers départementaux (une abstention) se prononce pour :

  1. la modernisation de la ligne POLT au sud du tronçon entre Paris et Limoges pour assurer un accroissement de la vitesse de circulation notamment au sud de Brive. Cette demande devra être intégrée aux travaux du Conseil d’orientation des infrastructures coordonnés par la préfète de Nouvelle-Aquitaine ;
  2. refuser toute éventualité de déclassement, par la SNCF, de section de la ligne POLT entre Brive et Montauban et exiger la complétude de la régénération à horizon 2025 ;
  3. le renfort des dessertes quotidiennes sur l’ensemble de la ligne entre Paris et Toulouse et le rétablissement des trains de nuit desservant le Lot tous les jours et pas seulement le week-end ;
  4. s’engager en faveur de la création d’une ligne à grande vitesse et l’amélioration des dessertes régionales contenues dans le grand projet ferroviaire du Sud-Ouest. A cet effet, les élus départementaux affirment que le Département prendra sa juste part dans le financement de ces infrastructures et demandent au Gouvernement de créer un Etablissement Public Local pour assurer le financement équitable de ces opérations.
  5. s’assurer du soutien de la Région Occitanie à la situation des lignes Brive-Rodez et Brive-Aurillac dans son plan d’investissement et d’exploitation pour les trains du quotidien.

Lire la motion

En ouverture de la séance, Serge Rigal, président du Département, s’est prononcé pour le désenclavement ferroviaire du Lot. "Pour garantir à tous les Lotois la possibilité de choisir des déplacements décarbonés, il faut conjuguer toutes les options", a-t-il dit. Et il a énuméré ces options :

  • " L’accès rapide aux grandes métropoles de France et d’Europe par le TGV et la nouvelle gare de Montauban qui sera reliée au réseau des trains régionaux.
  • Des trajets sans changements, pour relier Paris depuis les gares de Souillac, Gourdon et Cahors. C’est notre mobilisation pour la modernisation du sud de la ligne POLT et pour la multiplication des arrêts dans toutes nos gares lotoises.
  • Un réseau de dessertes fines, notamment grâce aux lignes Brive-Rodez et Brive-Aurillac, pour permettre des trajets de proximité et l’intégration au réseau national.

Contrairement à ceux qui réfléchissent par idéologie plutôt que par pragmatisme, il ne faut pas opposer le train au train. La défense de la ligne POLT est complémentaire avec l’engagement dans le Grand projet du sud-ouest. On parle beaucoup de la construction de la ligne à grande vitesse Bordeaux-Toulouse, mais elle n’est qu’une partie du grand projet ferroviaire. Elle s’accompagnera, à compter de 2024, de travaux importants pour augmenter le nombre de voies au nord de Toulouse.
Avec le grand projet du Sud-Ouest, je vois aussi une porte ouverte sur le fret ferroviaire et donc la limitation du nombre de poids-lourds sur nos routes.
Soutenir le développement et l’aménagement ferroviaires, c’est se prononcer pour une ouverture réfléchie et durable du Lot ".

S'abonner à la lettre d'information

Ma Newsletter

L'actualité en vidéo