Vous êtes ici

Actualités
Expérimentation
Villages A-Venir : quatre communes retenues pour servir d'exemples
Vendredi 9 Avril 2021 à 16 h 34
castelfranc.jpg

Lors de la séance du Conseil départemental, ce 9 avril 2021, Serge Rigal, président du Département du Lot, a dévoilé le nom des communes retenues pour l’expérimentation Villages A-venir .

Véritables carrefours économiques, sociaux et culturels, les bourgs participent incontestablement à l’attractivité du Lot. Ils constituent un enjeu important pour l’aménagement du territoire. Pourtant, nombre d’entre eux ne peuvent pas prétendre aux différents dispositifs nationaux et régionaux permettant la mise en place d’actions de revitalisation. C’est pourquoi, le Département du Lot a décidé de lancer Villages A-Venir pour soutenir les petites communes qui en ont besoin sous la forme d’une expérimentation.

Trente-et-une communes ont candidaté en ce début d’année, et quatre ont été retenues, avec des problématiques diverses :

  • Saint-Cirgues (22 % de ses logements sont inhabités),
  • Le Vignon-en-Quercy (où des locaux commerciaux et sites artisanaux sont vacants et où il s’agit de renforcer l’identité autour de cette commune nouvelle),
  • Cabrerets  (où nombre d’habitations situées dans la traversée du bourg sont inoccupées, et où les problématiques d’inondations et de la gestion de circulation en été sont également à prendre en compte)
  • et Castelfranc (où nombre d’habitations situées dans la traversée du bourg sont ici aussi inoccupées ; la commune cherche également à intégrer la future voie verte et la navigation à la vie du bourg).

Définir une stratégie pour les centre-bourgs

L’objectif dans cette phase pilote est avant tout que ces quatre communes puissent servir d’exemples. Elles vont bénéficier d’un accompagnement du Département afin de définir enjeux, priorités et actions à mettre en place sur le centre-bourg de la commune à court, moyen et long termes. Pour cela, le Département mobilisera les compétences de ses services pour réaliser une étude qui associera les partenaires indispensables (Etat, intercommunalités, parc naturel régional des causses du Quercy...). Le CAUE sera partie-prenante de cet accompagnement. Le lancement des études est prévu au mois de mai 2021 ; coproduites avec les communes, elles devraient durer six mois.

« L’objectif est d’appréhender de manière globale toutes les problématiques de revitalisation d’un bourg, de traiter plus spécifiquement les cœurs de bourg et leur place dans les territoires et soutenir l’investissement local, a indiqué Serge Rigal, président du Département. Il s’agit de renforcer l’attractivité des communes en prenant en compte les attentes des populations (cadre de vie, logement et accès aux services), de préserver et guider l’évolution du patrimoine urbain et architectural, d’accompagner la transition écologique de nos territoires ruraux en favorisant notamment la réappropriation de l’existant ».

Parallèlement, pour répondre aux attentes exprimées par cette expérimentation, le Département a décidé la mise en place d’un « réseau Villages A-Venir » : pour informer l’ensemble des communes candidates au dispositif sur l’avancée des différentes études (méthodologie, solutions envisagées, etc.) et pour fédérer les collectivités autour de l’enjeu de la revitalisation des centres-bourgs.

S'abonner à la lettre d'information

Ma Newsletter

L'actualité en vidéo