Vous êtes ici

le département
Un budget au service des Lotois
238 M€
pour répondre à vos besoins

Grâce à un niveau de maîtrise des dépenses de fonctionnement jamais atteint, le Département peut poursuivre une politique forte en matière d’investissement, bien supérieur à un Département de niveau identique. Ce budget 2017 est la traduction concrète des orientations issues du projet de mandat « Demain le Lot ».

Lire la plaquette sur le budget 2017

En 2016, sous l’impulsion de Serge Rigal, président du Département, les conseillers départementaux ont lancé le projet « Demain le Lot » qui fixe le cap et définit les priorités du mandat. Sur le plan budgétaire, les élus ont considéré que des économies s’imposaient afin de préserver une situation financière saine, dans un contexte difficile. Il a été décidé de rechercher en permanence des pistes d’économie, de se concentrer sur la performance des actions engagées, d’assurer la capacité d’autofinancement de la collectivité et enfin de contenir la fiscalité en s’assurant bien de pouvoir répondre aux besoins des Lotoises et des Lotois.

2017 marque la concrétisation de plusieurs projets déclarés prioritaires par « Demain le Lot ». Cela est possible parce que la collectivité récolte aujourd’hui les fruits des économies qu’elle a réussi à s’imposer.

camemberts 2017.jpg

 

Maitriser les dépenses
pour mieux investir

C’est un pari relevé chaque année : faire en sorte que le Lot maintienne un fort niveau d’investissement. Pari qui n’est pas aisé à tenir dans la mesure où, par exemple, cette année encore, la charge de la compétence « Solidarité » est très lourde à supporter.

Aussi, la vigilance portée sur les dépenses de fonctionnement doit être exemplaire. Elle participe à maintenir un bon niveau de service auprès de la population. Pas simple !

Pari réussi puisque ce fameux budget de fonctionnement n’augmente que de 0,46 %, ce qui laisse une certaine liberté pour programmer des investissements lourds et conséquents : les investissements de près de 30 millions d’euros sont ici plus élevés que dans les départements ruraux à population équivalente. Cela ne peut que profiter au développement de notre territoire.

Les éléments marquants du budget

Jeunesse :

Routes :

  • l’achèvement de la déviation de Cambes, le lancement de la déviation de Sauzet et la rénovation du pont de Carennac.

Numérique :

  • la mise en œuvre, via le syndicat Lot numérique, du programme haut débit.

Solidarité territoriale :

Environnement :

0 % d'augmentation du taux
de la taxe sur le foncier bâti

Pour réussir à ne pas augmenter les impôts en 2017, tout en préservant une forte capacité d’investissement, le Département a réalisé de gros efforts en matière de fonctionnement

Le budget, comment ça marche ?

Le budget constitue l’acte fondamental de la gestion départementale. Les élus déterminent, chaque année, l’ensemble des actions qui seront entreprises.

En d’année civile, le budget primitif prévoit et autorise les recettes et les dépenses de la collectivité. En cours d’année, des budgets supplémentaires ou décisions modificatives sont nécessaires, afin d’ajuster les dépenses et les recettes aux réalités de leur exécution.

A côté du budget principal, des budgets annexes retracent les recettes et les dépenses de services particuliers (ex : pour le Laboratoire départemental d’analyses).

Le budget est proposé par le président du Département et adopté par l’Assemblée.

La structure d’un budget comporte différentes parties : la section de fonctionnement et la section d’investissement qui se composent chacune de dépenses et de recettes.

Les budgets des collectivités doivent toujours être votés en équilibre réel et sincère et suivant un calendrier établi par la loi.

La tenue d’un débat d’orientation budgétaire dans les deux mois précédant le vote du budget est obligatoire. Il permet d’informer l’assemblée de la situation financière de la collectivité et de déterminer les grandes orientations pour l’année à venir.