Vous êtes ici

Très-haut débit
Vers un débit Internet de meilleure qualité

Le Département s’est fixé comme priorité n°1 l’accès de tous les Lotois au très haut débit. Le syndicat mixte Lot numérique a été créé pour concrétiser cette ambition. L'objectif est de répondre aux besoins actuels et aux usages à venir pour les foyers et l’ensemble des acteurs du territoire.

Le Très Haut Débit
déjà dans les zones d'activités

L’accès au très haut débit (30 Mbits/sec et plus) nécessite de mettre en place un nouveau réseau de communications en fibre optique. Anticipant le projet de déploiement haut et très haut débit sur l’ensemble du territoire, le Département avait décidé dès 2006 d'investir dans des infrastructures pérennes, ouvertes et évolutives.

Le programme opérationnel réalisé par le Département s’était fixé comme objectif principal la desserte en très haut débit des pôles d’activités économiques labellisés d’intérêt régional :

  • Le parc d'activités de Cahors-sud et l'agglomération de Cahors,
  • La zone d’activités « Quercypôle » à Cambes et l'agglomération de Figeac,
  • Les zones industrielles de Biars-sur-Cère/Gagnac-sur-Cère.

 

Quel est le contexte ?

Le rôle des collectivités dans le déploiement de nouveaux réseaux de communications à très haut débit apparaît aujourd’hui incontournable et déterminant.

Devant ce constat, le Département du Lot a décidé en 2006 de lancer le programme de desserte très haut débit. L’objectif principal consiste à créer une offre alternative pour les entreprises implantées dans les parcs d'activités labellisés d'intérêt régional. Par opportunité, d'autres zones d'activités économiques situées à proximité du tracé du nouveau réseau ont également été prises en compte.

Ce programme dessinait les axes structurants du schéma directeur territorial d'aménagement numérique et contribuait également à finaliser une boucle régionale Cahors, Figeac, Rodez, Albi, Toulouse, Montauban ce qui garantit la sécurisation du réseau.

Un programmé réalisé

Pour la mise en œuvre de ce programme, le Département a choisi de combiner l'utilisation de fibres optiques existantes, notamment le long de l'autoroute A20, et la réalisation de travaux de génie civil pour l'interconnexion de ces fibres entre elles et pour le raccordement des zones d'activités.

Une première tranche de travaux a permis la mise en place d’un réseau sur l’axe Cahors/Goudon/Cressensac. Le groupement avec la SAEM tarnaise e-téra, qui s'était portée candidate pour participer en tant que co-constructeur sur ces travaux, a permis d'assurer la présence d'un premier opérateur et la mise en service du réseau.

Pour atteindre le parc d'activités "Quercypôle" à Cambes et les zones situées en périphérie de Figeac, le Département a ensuite installé un réseau de fourreaux sur l’axe Gourdon/Figeac au sein duquel l'opérateur e-téra a installé un câble optique.

Pour la dernière tranche du programme Cambes/Biars-sur-Cère/Saint-Céré, le Département a mutualisé les travaux avec le syndicat d’eau du Limargue et a décidé d'installer lui-même le câble optique afin d'en conserver la maîtrise publique pour les prochaines étapes relatives au projet d'aménagement numérique. Il s'agit désormais de bâtir à partir de cette artère structurante les ramifications du réseau qui s'étendront à l'ensemble du territoire département.

En chiffres
  • Programme de 10 millions d’euros réparti sur 8 ans, subventionné par l'Europe (25 %) et la Région (26 %)
  • 160 km de fourreaux
  • 310 km de fibres optiques
Où se renseigner ?

Département du Lot

Tel. 05 65 53 43 31

Mél. economie.dia@lot.fr

Programme réalisé avec les participations financières de la Région et de l'Europe.