Vous êtes ici

Actualités
Bilan et projets
Oh my Lot !, un an d'actions
Vendredi 20 Décembre 2019 à 15 h 28
copil_m2i.jpg

La marque d’attractivité « Oh my Lot ! » fête sa première année d’existence. Lancée en décembre 2018 à l’usine Pivaudran de Souillac, la marque a depuis menée plusieurs actions visant à attirer de nouveaux habitants et à moderniser l’image du territoire. Le comité de pilotage s'est réuni ce vendredi 20 décembre 2019 à Parnac pour dresser le premier bilan et les perspectives à venir du programme d’attractivité, en présence de Jérôme Filippini, préfet du Lot, et de Serge Rigal, président du Département.

“Oh my Lot!”, c’est par exemple :

  • 320 ambassadeurs à ce jour qui apportent chaque jour leur pierre à l’édifice 
  • un réseau d’accueil qui accompagne actuellement 55 personnes dans leur installation sur le territoire.
  • l’expérimentation « POC mobilité résidentielle » menée avec le Grand Figeac, Pôle Emploi, Ratier Figeac et Figeac Aéro et leurs sous-traitants pour pourvoir des postes
  • une campagne durant l'été qui s'adressait aux touristes sur le thème "Et si vous restiez ?"
  • une présence au Salon du travail et de la mobilité professionnelle en janvier 2020 à Paris
  • la mise en ligne de Choisir le Lot.fr, site internet dédié aux futurs Lotois…

Plus d'infos sur le site oh-my-lot.fr

A Parnac, les membres du comité de pilotage ont visité également M2i Biocontrol, leader dans le domaine des phéromones pour la protection biologique des cultures (photo).

Pour renforcer l’attractivité du Lot, le Département et la Préfecture, avec le concours des intercommunalités et des chambres consulaires, se sont engagés depuis un an dans une stratégie de reconquête qui vise à attirer de nouveaux actifs : des urbains qui veulent changer de vie (à la recherche d’un meilleur équilibre entre leur activité professionnelle et leur vie privée), des ingénieurs, des techniciens, des médecins (autant de profils spécialisés dont le Lot a besoin), des touristes, déjà attachés au territoire, qui pourraient s’y installer, et des jeunes en leur donnant envie de rester ou de revenir…

Pour le pour le Lot, il s’agit de faire face à :

  • une population dont le nombre stagne et qui vieillit ;
  • des difficultés pour transmettre les entreprises;
  • des emplois non pourvus.
S'abonner à la lettre d'information

Ma Newsletter

L'actualité en vidéo